Les âmes et les mains de MAYARO

Ils sont aujourd’hui une dizaine, ils seront probablement davantage demain. Les artisans au cœur de MAYARO partagent une même exigence de la création et de la confection. Ce sont également des insoumis, des flibustiers qui n’hésitent pas à casser les codes, chacun dans leur domaine, pour pousser plus loin l’innovation.

Godefroy de Virieu et Stefania di Petrillo, les designers

Godefroy et Stefania… L’amour de l’objet, l’amour du geste. Et une histoire de complémentarité comme l’on n’en fait plus. Godefroy se penche sur le concept, la proportion, la ligne. Stefania a le talent de la couleur, de la lumière, du sourcing des matières. Designers pour l’atelier Petit h d’Hermès depuis plusieurs années, ils signent aujourd’hui la scénographie globale de MAYARO. La Sicile et la Bourgogne se rejoignent dans ce duo authentique. Tous deux sont bricoleurs. Passionnés. Erudits. Jamais le mot « luxe » ne sort de leur bouche. Préférez sur mesure. Préférez unique. Préférez artisan. Pour MAYARO, ils chinent des objets avec une histoire, – mappelune ou cheval d’arçon transformé en banc -, et puisent les savoir-faire à leur source.

Guy Chanel, le sellier

Guy Chanel a fait ses classes de sellier-maroquinier dans l’atelier Hermès, rue Saint Honoré. C’est là qu’il perfectionne pendant 13 ans sa technique et son exigence. Amoureux des peaux, il monte ensuite son propre atelier. Il y transforme avec expérience et respect les plus belles pièces, naturellement sourcées, parfois non sans difficulté, par ses soins. Chez MAYARO, il s’attache à renouveler la maroquinerie de l’homme moderne, en revenant aux sources : le maroquin.

Les bottiers

Compagnons du devoir, Christophe et Toulousain se sont rencontrés il y a plusieurs années, au sein d’une illustre maison de souliers pour hommes. Brûlant d’envie de se consacrer totalement à la création sur mesure, le duo crée son propre atelier où l’art du bottier rejoint celui du sculpteur pour créer des objets d’art chaussants. Parce que la précision est leur moteur, nos artisans dessinent à la main, sous la semelle de tous les souliers fabriqués chez MAYARO, la chimère de la marque. Le détail qui tue : un talon en forme de fer à cheval. Pour des souliers dignes de Mozart à l’extérieur, esprit ACDC à l’intérieur.

Sven Chartier, le chef

Après avoir fait ses classes chez les plus grands (citons Arnaud Daguin, citons Alain Passard), Sven ouvre sa propre table, Saturne, à 24 ans et obtient sa première étoile à 30. Déterminé, extraordinairement perfectionniste, presque intraitable quant à sa vision de la cuisine et du produit, Sven source des matières premières exceptionnelles et les associe avec audace et rigueur. Déjà virtuose dans le cadre de deux services quotidiens de 70 couverts, il devient magicien quand il orchestre les expériences gastronomiques de Mayaro.

Ewen Le Moigne, le sommelier

De son Finistère natal, Ewen garde le goût du vent, du violent, du vivant mais aussi la poésie des terres et des légendes. Chercheur d’or plus que marchand de vin, il déniche de grandes matières premières et les hommes qui les respectent à travers une viticulture et une vinification au plus naturel. Sa cave rassemble une centaine de vignerons qu’il sélectionne, qu’il accompagne, qu’il guide parfois, pour produire son graal : des vins vivants de fruits, de lumière et de pierre. Elément constitutif du personnage : à l’âge de 15 ans, il avait déjà créé, chez ses parents, sa propre cave de plusieurs centaines de bouteilles ! Pour MAYARO, il a conçu une malle à alcools rares et a trouvé des flacons hors marché, issus de petites productions ou de très anciennes vendanges.

Paul et Gaëtan Brizzi, les dessinateurs

Prix de Rome en cinéma, Paul et Gaëtan ont fait leur carrière pendant plus de 20 ans aux studios Disney. Ils ont notamment collaboré avec Mick Jagger et Roman Polanski avant de rentrer en France et de se consacrer à l’illustration pure. Leur gémellité se prolonge dans leur travail à quatre mains sur le même dessin : Paul dessine les personnages et Gaëtan, les décors, dans un même amour de la composition, de la lumière et de la perspective. Ce sont eux qui dont donné vie à la chimère de MAYARO à travers deux croquis exclusifs et plusieurs autres préparatoires, pour un projet d’édition de livres d’art MAYARO.

IOTA Element, les ébénistes

Antoine a appris son métier d’ingénieur auprès des compagnons des Arts et Métiers. Julien et Claude, amis d’enfance, se rejoignent, eux, à l’école Boulle. Leur idée : (ré)concilier ébénisterie, design et technologie. A 28 ans, ils fondent IOTA Element, un atelier d’ébénisterie 2.0 aux portes de Paris. Ils y défient les plus grands en créant une un bureau hi-fi intégrant un son signé Devialet, ou une pysché, sculpture écran diffusant la vidéo de l’artiste Stéphane Couturier. L’ébenisterie au service de l’art numérique devient leur spécialité. C’est cette alliance qu’ils présentent en exclusivité chez MAYARO.